Forum sur la culture des plantes

Plantes ethnobotaniques, plantes rares, plantes médicinales, plantes insolites.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La théorie des signatures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La théorie des signatures   Mar 27 Sep 2011 - 19:41

Texte trouvé lors d'un errement sur la toile, n'hésitez pas à farfouiller sur le sites, il y a des articles qui valent le détours


LA THÉORIE DES SIGNATURES


" Les herbes parlent au curieux (= attentif) médecin par leur signature, lui descouvrant par quelque ressemblance leurs vertus intérieures, cachées sous le voile du silence de la Nature. "

Oswald Crollius, la Royale Chimie, 1624.


La médecine d'autrefois reposait largement sur l'observation.
Telle plante de telle forme devait nécessairement soigner un organe de forme identique. Qu'en dit la science moderne ? Quelles sont les limites de cette théorie ?

Nous avons fait, un jour, cette observation : ouvrir une noix dure comme un crâne et découvrir les deux cerneaux recouverts de leur fine enveloppe, qui nous ont irrésistiblement rappelé les deux hémisphères cérébraux protégés par la dure-mère.

Puis nous avons voulu renouveler cette expérience, à la manière d'un jeu, et sommes partis à la rencontre du monde végétal. Découvrant la ficaire, petite renonculacée aux pétales dorés, qui pousse au printemps dans les lieux humides, nous l'avons délicatement déracinée et sommes restés perplexes devant ses racines si caractéristiques, en forme de renflements allongés, d'excroissances étranges qui ont su réveiller notre imagination pour y voir une représentation d'hémorroïdes (comme nous sommes un peu savants, nous connaissions son appellation populaire d'herbe-aux-hémorroïdes).

A quelques pas de là, près d'un mur, pousse la chélidoine, aux fleurs jaunes semblables à de petits soleils, d'où son autre nom de " grande éclaire ". Lorsque l'on cueille une feuille, ou qu'on brise un bout de tige, un latex jaune-orange vif s'écoule, qui brunit au contact de l'air. Les Anciens voyaient là une ressemblance avec un autre suc : la bile, et nous leur sommes reconnaissants de nous permettre d'associer ces deux images.

Plus loin, un talus est recouvert d'anémones hépatiques, aux fleurs bleutées ou violettes, très lumineuses. Quel rapport y a-t-il entre cette plante et le foie (en grec hêpar, hêpatos) ? Nous approchant, nous remarquons que les feuilles ont une forme particulière, composée de trois lobes, comparable à un dessin simplifié de notre foie.

Plantes qui rappellent les cheveux par leurs tiges ou leurs racines filiformes
et qui sont donc capables de les faire pousser.

De gauche à droite : capillaire de Montpellier, polytric (perce-mousse), férule (ombellifère), lichen du chêne.(la suite...)
Revenir en haut Aller en bas
melo
spécialiste cactées, plantes grasses
spécialiste cactées, plantes grasses
avatar

Nombre de messages : 2847
Age : 36
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: La théorie des signatures   Mar 27 Sep 2011 - 22:07

C'est grâce à cette théorie qu'a été découverte l'aspirine me semble t-il. Le saule poussant dans les marais, les marais donnant la fièvre, le saule guérit la fièvre. et hop, l'acide salicylique (salix = saule).

_________________
blah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lapinos35
débutant
débutant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 34
Loisirs : Spiritualité, spagyrie, Savoir des anciens
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: La théorie des signatures   Jeu 17 Nov 2011 - 23:20

J'ai entendu parler de ces signatures en spagyrie, cette technique d'identification est tres séduisante mais je pense que la ressemblance ou point commun que l'on tire de l'observation d'une plante et donc les conclusion vont êtres différentes à chaque personnes car tout le monde n'as pas la même culture ni le même ressentit.

Exemple, si je m’attarde à la simple couleur du ficaire je peu me dire que le jaune de ses pétales doit être bon pour les problèmes de vessie (urine) ou pour la jaunisse!
Mais si, à l'inverse, on connaît les principes actifs de la plante d'avance, on peu donc s'arranger pour trouver volontairement un signe qui ressemble à ses propriétés medicinales.

La question est, si c'est le cas, comment ont ils pu au moyen age en 1400 (car c'est Paracelse qui créa cette théorie je crois) découvrir toutes les qualités des plantes médicinales sans microscopes et autres
sans avoir eu à risquer leur vie mille fois en les testant toutes une par une ce qui est impossible.

Comment faisaient 'ils, il y avait bien les "on dis" mais ils étaient sûrement très vagues du genre herbe du diable ou herbe aux chat et ne concernaient qu'un nombre tres restreint des plantes présentent dans la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La théorie des signatures   

Revenir en haut Aller en bas
 
La théorie des signatures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noix de Cajou - Anacardium
» Fockea edulis
» La théorie du mouton
» théorie de l'apprentissage et méthode du clicker training
» Bannière à ajouter aux signatures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur la culture des plantes :: Le bistrot-
Sauter vers: